Choléra

Ajouter à ma Checklist Print Email

Le choléra est une infection bactérienne provoquant une diarrhée soudaine qui, dans des cas graves et en l’absence de traitement, peut entraîner une déshydratation. Le choléra est propagé par de l’eau contaminée et, dans une moindre mesure, par des aliments contaminés.

Et ensuite ?

Quels sont mes risques ?

Les épidémies de choléra se déclarent généralement dans les pays en développement où les infrastructures hygiéniques et sanitaires sont déficientes. Le choléra peut se propager rapidement là où il n’y a pas d’approvisionnement en eau propre ou de réseau d’égouts convenable, par exemple après des catastrophes naturelles ou dans des camps de réfugiés.

Les maladies (affectant les voyageurs) peuvent rapidement changer de lieux.

D’après les estimations de l’OMS, il y aurait 3 à 5 millions de cas de choléra dans le monde, avec quelque 100 000 à 120 000 décès par an1.

Vous courez un risque si vous vous rendez dans un pays où règne le choléra, même si ce risque est considéré comme étant extrêmement faible pour les voyageurs. Votre risque peut être plus élevé si :

  • les infrastructures hygiéniques, sanitaires ou de logement de votre lieu de séjour sont déficientes
  • vous vous rendez dans une région reculée touchée par le choléra ou là où des épidémies sont signalées
  • vous visitez une région où a eu lieu une catastrophe naturelle, par exemple après un tremblement de terre ou une inondation
  • vous travaillez dans un camp de réfugiés où vous ne disposez pas d’eau salubre ou bouillie.

Même si ces conditions ne sont pas réunies, il n’est pas certain que vous ne couriez aucun risque. Il est important que vous consultiez votre médecin généraliste ou la clinique du voyage bien avant votre départ pour une évaluation complète de vos risques sanitaires et des conseils avisés sur d’éventuelles mesures de précaution contre une contamination par le choléra.

Références

1Organisation mondiale de la santé (OMS). Cholera, areas reporting outbreaks, 2010–2013. (Le choléra, régions où des épidémies sont signalées) Consultable en ligne sur : http://gamapserver.who.int/mapLibrary/Files/Maps/Global_Cholera_outbreaks.png (consulté le 17/11/2017).

Comment puis-je le contracter ?

La bactérie du choléra est présente dans les selles de personnes contaminées. Vous entrerez très probablement en contact avec la bactérie du choléra si vous buvez involontairement de l’eau d’une source contaminée par des excréments humains.

Le risque d’exposition à la bactérie du choléra peut augmenter si vous mangez des aliments qui ont été en contact avec des excréments humains, notamment :

  • des fruits ou des légumes crus qui poussent près du sol et sont arrosés avec des eaux usées non traitées
  • des fruits de mer tels que des huitres et des coquillages qui vivent dans de l’eau contaminée et se mangent crus

Coquillages

Ces mollusques vivent au fond de l’océan et, par leur filtre, ils peuvent accumuler une concentration élevée de bactéries du choléra. Il peut y avoir un risque pour la santé, surtout si vous les mangez crus.

Quels sont les symptômes ?

Le principal symptôme est une diarrhée soudaine, aqueuse et très abondante. Les symptômes commencent généralement 2 à 5 jours après le moment de la contamination, mais ils peuvent aussi apparaître après quelques heures seulement.

Dans les cas graves, vous pouvez aussi avoir des nausées et des vomissements.

Sans traitement, la diarrhée et les vomissements peuvent provoquer :

  • une grave déshydratation
  • une perturbation de l’équilibre des sels et minéraux de l’organisme
  • une insuffisance de la circulation sanguine

Si vous pensez être contaminé(e) par le choléra, il est important de consulter un médecin et de commencer le plus rapidement possible à boire une solution de réhydratation orale (SRO). Les personnes qui reçoivent des soins médicaux peuvent guérir. Si un cas grave de choléra n’est pas traité, il peut s’avérer fatal.

Peut-il être traité ?

Oui, le choléra se traite à l’aide de liquides (SRO) contenant une composition équilibrée d’eau, de sels et de sucres, pour compenser ceux qui ont été perdus. Normalement, vous le prenez en boisson mais, si vous êtes gravement déshydraté(e) et ne pouvez plus boire seul(e), le liquide peut vous être administré par perfusion.

Peut-être aurez-vous également besoin d’antibiotiques pour pouvoir encore mieux lutter contre l’infection bactérienne.

Comment puis-je éviter de le contracter ?

Si vous pensez présenter un risque de contracter le choléra en voyage, il est important de suivre quelques règles d’hygiène simples pour l’eau et les aliments.

Bien avant le départ, consultez votre médecin généraliste ou la clinique du voyage afin de savoir si vous courez un risque de contracter le choléra et comment vous protéger.

Et ensuite ?

Consultez la page de conseils concernant l’hygiène de l’eau et des aliments pour pouvoir mieux vous protéger du choléra.

Et consultez le planificateur de voyage, qui vous aidera à rassembler toutes les informations exactes nécessaires en vue de votre voyage ; vous pouvez les imprimer, les conserver et les emporter à la consultation du voyageur.

Pensez-y…

Bien avant le départ, consultez votre médecin généraliste ou la clinique du voyage afin de savoir si vous courez un risque de contracter le choléra et comment vous protéger.

Date de validation : 14 Juin 2018
SABE.MIS.18.06.0292b