Morsures d’animaux

Add to my Report Print Email

Soyez extrêmement prudent(e) avec les animaux

Même s’ils ont l’air gentils et mignons, certains animaux peuvent malheureusement présenter un risque.

Ils peuvent par exemple être porteurs de la rage dans leur salive – et une seule morsure ou égratignure peut suffire à vous transmettre cette maladie grave, qui est presque toujours fatale. Une morsure d’animal risque de vous transmettre le tétanos, qui peut entraîner des complications fatales.

Cela ne vaut vraiment pas la peine de prendre des risques : sachez quelles sont les mesures de précaution à prendre en voyage lorsque vous rencontrez des animaux !

  • n’allez pas vers les animaux, ne les touchez pas et ne les caressez pas, même si c’est un animal domestique appartenant à quelqu’un
  • tenez-vous à l’écart des animaux errants ou sauvages, notamment des animaux ayant l’air malade ou inhabituellement docile
  • ne nourrissez JAMAIS d’animaux
  • lorsque vous jetez des déchets, veillez à ne pas attirer des animaux cherchant des déchets
  • lorsque vous pratiquez des activités telles que la course à pied ou le vélo, n’oubliez pas qu’elles peuvent attirer des animaux, des chiens errants notamment

Protégez-vous contre la rage

Préparez-vous avant le départ

La rage est présente partout dans le monde (sur tous les continents, sauf l’Antarctique). Il existe un vaccin qui aide à vous protéger contre la rage. Bien avant le départ, consultez votre médecin généraliste ou la clinique du voyage pour discuter des risques pour la santé et des vaccins contre la rage.

Premiers soins en cas d’urgence

Si un animal vous mord ou vous griffe, lèche une blessure ouverte ou vous crache au visage pendant le voyage, vous risquez d’attraper la rage. Si cela se produit, prenez immédiatement les mesures suivantes :

  • lavez la morsure ou la blessure – de préférence en la rinçant pendant au moins 15 minutes sous le robinet
  • nettoyez la blessure avec beaucoup de savon ou de lessive pour essayer d’éliminer la salive de l’animal, mais ne frottez pas
  • désinfectez la blessure, avec de l’alcool pur ou une solution iodée
  • n’exercez pas de pression sur la blessure et ne la couvrez pas, sinon vous risquez de faire pénétrer le virus plus profondément dans votre corps
  • ne faites pas suturer votre blessure car cela peut provoquer d’autres lésions et renforcer le risque que le virus atteigne vos nerfs
  • si l’animal vous crache au visage, lavez-vous immédiatement le visage à l’eau pour éviter d’avoir de la salive dans les yeux, le nez ou la bouche

Ensuite, consultez immédiatement un service médical – que vous ayez eu ou non la série complète de vaccins antirabiques avant le voyage. Vous risquez malgré tout d’attraper la rage et il s’agit d’une urgence médicale.

Soins médicaux d’urgence

Après les premiers soins, vous devez immédiatement consulter un service médical. Même si vous avez eu la série complète de vaccins antirabiques avant le voyage.

Essayez de trouver un hôpital ayant l’habitude de traiter des cas de rage. S’il n’y a pas d’hôpital bien équipé dans les environs, rendez-vous le plus rapidement possible dans une région où vous trouverez les installations adéquates. Prenez toujours contact avec la centrale d’alarme de votre assurance voyage.

Dès que vous arrivez à l’hôpital, le médecin prendra une série de mesures permettant d’éviter l’apparition des symptômes de la rage. Cela s’appelle une « prophylaxie postexposition » :

  • vous devez recevoir au moins deux doses de vaccin antirabique, que vous ayez déjà été ou non entièrement vacciné(e) avant le voyage.
  • le médecin décidera en outre si vous devez aussi recevoir une injection d’anticorps (« immunoglobulines ») contre la rage.
  • outre le traitement « postexposition » contre la rage, un traitement antibiotique et un vaccin antitétanique peuvent être nécessaires également.

Injection

Ce sont les vaccins que vous avez reçus qui détermineront si vous devez recevoir une injection d’immunoglobuline.

Protégez-vous contre le tétanos

Préparez-vous avant le départ

Le tétanos est présent partout dans le monde et est notamment fréquent dans les pays en développement. Il existe des vaccins pouvant vous protéger contre le tétanos.

En Belgique, les enfants reçoivent systématiquement jusqu'à six fois une dose de vaccin antitétanique dans le cadre du programme de vaccination. Avant le voyage, vérifiez donc si vos vaccins contre le tétanos ou ceux des éventuels membres de votre famille sont encore valables. Peut-être la série n’est-elle pas encore complète ou votre dernier vaccin antitétanique remonte-t-il à plus de 10 ans. Bien avant le départ, consultez votre médecin généraliste, le centre de santé, la clinique du voyage ou le centre de vaccination afin de savoir si vous devez être vacciné(e) contre le tétanos.

Soins des blessures

Si vous n’êtes pas suffisamment vacciné(e) contre le tétanos et que vous êtes mordu(e) par un animal pendant votre voyage ou que vous vous faites une autre blessure, vous risquez d’attraper le tétanos. En tout cas, nettoyez toujours la blessure/morsure très soigneusement.

Consultez un service médical, surtout si la blessure a été en contact avec de la saleté ou un corps étranger, p. ex. un caillou ou un morceau de dent de l’animal.

Soins médicaux

Si une blessure vous expose à un risque accru de contamination par le tétanos, vous devrez peut-être recevoir une injection d’anticorps (« immunoglobulines ») contre le tétanos et/ou un vaccin antitétanique.

En cas de symptômes de tétanos, vous devrez être hospitalisé(e) dans une unité de soins intensifs pour recevoir différents traitements, tels que des antibiotiques, des relaxants musculaires et des antitoxines. Une assistance respiratoire sera peut-être aussi nécessaire jusqu’à ce que vous puissiez à nouveau respirer de manière autonome.

Date de validation : 14 Juin 2018
SABE.MIS.18.06.0291b